Benin: L’OUVERTURE DU PROCÈS TANT ATTENDU DE RECKYA MADOUGOU

 

La cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (criet),juge ce vendredi 10 décembre la dissidente Reckya Madougou arrêté le mercredi 3 mars 2021 pour terrorisme.Autrefois ministre de la justice du Bénin et conseillère du président Faure Gnassingbé,elle est recalée à l’élection présidentielle contestée d’avril 2021.
Avec ses coaccusés jugés pour association de malfaiteurs,dont son neveu policier et un colonel à la retraite, Reckya Madougou est reprochée de financement de terrorisme.
Selon l’explication de Mario Metonou, procureur spécial de la criet, la dissidente serait arrêtée pour avoir financée des opérations susceptibles de porter atteinte à la tranquillité publique et sabotage de l’élection présidentielle 2021.
Metonou affirme qu’un colonel s’est engagé dans le coup et que ce dernier a confié que le financement provenait de Reckya Madougou,des faits que l’opposante nie toujours.
Me Agbodjo qui allait la voir au moins deux fois par semaine depuis son arrestation affirme que Reckya Madougou est” calme mais combative” avant l’ouverture de son procès.
Pour sa défense,elle a à son actif,un groupe de six avocats qui n’ont cessé de répéter depuis le début que le dossier est politique et sans preuve
Face à tous ces Remus ménage,on se demande quel sera donc l’ultime verdict de la criet au sort de la dissidente Reckya Madougou ??

Soumeya ABASSOU

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Résoudre : *
27 − 16 =


Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite