FRANCE : DES HIJABEUSES EN ALLÉGRESSE APRÈS SUSPENSION DE L’ARRÊTÉ LEUR INTERDISANT LE PORT DU VOILE PENDANT LE SPORT

On remarque de plus en plus de polémiques autour du port de voile surtout dans des pays occidentaux.
En effet,le voile est un moyen pour la femme musulmane, de s’affirmer, de se préserver… Il ne constitue en aucun cas,une limite à ses aptitudes intellectuelles.
A Paris sur une pelouse située en face de l’esplanade des Invalides, s’est attroupée ce mercredi 09 février 2022,des hijabeuses formant une association de footballeuses qui milite pour le droit de porter le voile pendant des compétitions sportives.
Ces braves joueuses cherchaient à se faire entendre par des propos: “football pour toutes”, laissez-nous jouer”.
Toutes joyeuses,ces passionnée du football,ont navigué à vue,un match dans la pénombre, éclairée par des flashs de téléphones et des projecteurs de lumière avec des banderoles déployées.
Ce sentiment de vif bonheur n’est rien d’autre que l’expression de leur gratitude à l’endroit du tribunal administratif de Paris, qui leur a accordé la suspension de l’arrêté portant l’interdiction initiale de leur manifestation,prévue pour mercredi, par la préfecture de police de Paris. La décision sortie,elles n’ont manqué d’exprimer leur joie:”On a tenu à venir pour la symbolique. Quand on a appris à 17 h 45 que l’interdiction de la Préfecture de police était suspendue, on s’est dit qu’on allait venir ici car on a gagné”, explique Anna Agueb-Porterie, militante chargée d’organiser les communautés d’habitants à l’échelle locale au sein de l’association Alliance Citoyenne, qui lutte aux côtés des “Hijabeuses”.
Pour une victoire, c’en était vraiment une pour ces sportives qui revendiquent le droit de porter le voile lors des compétitions. Elles avaient prévu manifester contre un amendement interdisant “le port de signes religieux apparents” lors d’événements sportifs, et qui était discuté ce mercredi par les députés.
Dix jours auparavant, les “Hijabeuses” avaient déjà organisé un match de football dans le jardin du Luxembourg, au pied du Sénat, quelques jours après le vote de l’amendement porté par les sénateurs Les Républicains (LR), adopté par 160 voix pour et 143 contre. Ce vote est survenu dans le cadre de l’examen de la proposition de loi sur le sport de LRM. Elles militent également contre un amendement à la proposition de loi de La République en marche (LRM) relative au sport. L’affaire agite la classe politique à deux mois de la présidentielle.

Soumeya ABASSOU

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Résoudre : *
25 × 21 =


Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite