JMPH : les maires d’Abomey et de Bohicon ambassadeurs des personnes handicapées ?

Le service des sœurs pour la promotion humaine (SSPH) et LA CHRYSALIDE ont rendu une visite de courtoisie aux maires des communes d'Abomey et de Bohicon.

 

Accompagnée d’une délégation de plus de 20 personnes, la sœur Léonie Dochamou est allée faire part à ces autorités communales de la genèse de la caravane du Festival des Sans Voix qui est parti de Cotonou depuis le samedi 17 novembre 2018, pour chuter à Dassa.

On retient essentiellement au cœur des échanges avec le représentant de Blaise Ahanhanzo, maire d’Abomey, Gabriel Mindehoun son 1er adjoint et le maire de Bohicon Luc Atrokpo en personne, la sensibilisation sur la loi N° 2017-06 du 29 septembre 2017 portant Protection des Droits des personnes handicapées en République du Bénin, l’alimentation et le sport pour en général faire de la personne handicapée une personne comme tout autre.

Sur la loi, la délégation a énuméré quelques droits aux autorités, l’urgence de faciliter l’accessibilité aux personnes handicapées dans les locaux de la mairie ainsi que des autres administrations. Ce qui selon la sœur Dochamou et la suite passe par de plus ample de sensibilisation. C’est à ce titre qu’elle a invité les autorités rencontrées à devenir des ambassadeurs des personnes handicapées auprès de leurs administrés.

Sur l’alimentation, la consommation de certains produits importés cause d’énormes dégâts sur la santé de nombres de béninois dans le long terme. Alors, l’hôte a fait l’apologie du ParaselBio un produit local ( pour éviter les affres des épices et du sel importé). Elle a aussi mis un accent particulier sur l’avantage pour les béninois de planter du fruit à pain communément appelé Blèfoutou. La plantation de ce fruit dont la farine peut servir à faire du pain et la bouillie est un véritable ramène contre le changement climatique (comme tout arbre d’ailleurs) et surtout contre la famine. La sœur Leonie Dochamou a pris des exemples personnels pour illustrer les raisons qui l’ont poussé dans ce combat. Elle n’a pas oublié de préciser l’urgence pour la femme d’aller à la consultation prénatale pour éviter la malformations et autres au niveau des enfants.

Quant au sport, elle a évoqué la randonnée cycliste. Elle est un geste de solidarité au cœur de l’œuvre sociale pour un brassage entre cyclistes et tricycles, pour conduire la caravane jusqu’à Dassa. 10 étapes ont été prévues pour le Vélo de Cotonou à Dassa. Et l’objectif est de voir les personnes handicapées faire leur tour cycliste en compagnie d’autre cyclistes volontaires, selon le trajet par commune ciblées.

La ville d’Abomey a été la première étape de la journée de ce mardi 27 novembre 2018, ensuite le cap a été mis sur la mairie de Bohicon. Somme toute, l’adjoint au maire d’Abomey a salué la délégation pour l’initiative et promis faire un compte-rendu fidèle au maire Ahanhanzo.

Le maire Atrokpo après un court échange dans son bureau a invité toute la délégation à prendre part à une activité de jeunes au centre de santé d’Abomey. L’occasion a été pour les leaders de la Caravane des Sans Voix de faire des exposer aux jeunes ( plus de 70 ). Pour marquer une fois son amour au social, Luc Atrokpo a acheté plusieurs sachets de bouillies du fruit à Pain. Et ce n’est pas tout, le maire Atrokpo a offert un déjeuné à toute l’équipe de la caravane. Au terme du déjeuné, il a pris connaissance de la suite du programme. Alors, il a offert une importante somme d’argent pour l’approvisionnement en eaux de la délégation ainsi que pour le rafraîchissement des sportifs (montant remis au vice-président de la Fédération des personnes Handicapées) lors du match de Basket-ball en fauteuil roulant le samedi 1er décembre 2018. Avant de prendre congé de ses hôtes, il a promis en faire davantage pour accompagner les personnes handicapées dans sa commune tant qu’il aura cette grâce de Dieu.  » A la mairie, nous avons une personne handicapée qui fait partie des meilleurs du personnel. « , a témoigné l’autorité.

L’après midi de ce mardi a été marqué par une sensibilisation intense au CEG 1 de Bohicon devant un nombre non moins négligeables d’élèves.

C’est en prélude à la journée mondiale des personnes handicapées ( 3 décembre 2018 à Dassa) que cette caravane a été initiée par le SSPH appuyé par LA CHRYSALIDE. Ce mercredi 28 novembre 2018 va marquer la fin du séjour à Bohicon. Après cinq jours d’activités, le cap va être mis sur Paouignan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite