Journée internationale de la lutte contre les violences faites aux femmes :REPSFECO BENIN,ADBMS,AFA-B sensibilisent les femmes du quartier Hindé 2 dans le 6ème arrondissement de Cotonou.

Dans le cadre de la célébration de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, le Réseau Paix et Sécurité pour les Femmes de l’espace CEDEAO (REPSFECO Bénin), l’Association Béninoise de Droit Médical et la Santé (ADBMS) et l’Association des Femmes Avocates du Bénin (AFA-B), à travers le projet « Agir pour la réduction des violences faites aux femmes et aux filles dans le 6ème arrondissement de Cotonou », ont organisé une séance d’information et de sensibilisation des populations de Hindé 2 dans le 6ème arrondissement de Cotonou sur la loi 2011-26 du 09 janvier 2012 portant prévention et répression des violences faites aux femmes et aux filles en République du Bénin”. Ce projet a été financé par l’Ambassade de France avec l’appui technique de la Société Civile.

Mme Pascaline Victoire CHACHA, Vice Présidente du REPSFECO Bénin

Dans son mot de bienvenue, la Vice Présidente du REPSFECO BENIN, Madame Pascaline Victoire CHACHA après avoir salué la population (massivement venue) et les officiels présents, a rappelé que cette journée s’avère nécessaire pour lutter contre toutes les formes de violences à l’égard des femmes. Elle a aussi demandé à la population notamment les femmes et filles de se rapprocher des cliniques mobiles mises en place à l’occasion afin de se confier soit à un gynécologue, un psychologue, une avocate, un officier de police judiciaire pour pouvoir bénéficier de conseils et d’autres formes de prise en charge.

Mathilde BEAUDET, Rpte de l’Ambassade de France.

Pour Madame Mathilde BEAUDET, la représentante de l’Ambassade de France, le 25 Novembre de chaque année est une journée symbolique de lutte contre les violences faites aux femmes. Elle est célébrée dans le monde entier. Selon elle, ces violences sont inhumaines et méritent d’être combattues. En France, depuis le début de l’année, 137 femmes ont été tuées par leurs maris et à Paris, plus de 50 mille personnes ont défilé pour que le gouvernement prenne conscience du problème et agisse a t’- elle fait savoir. Par ailleurs, elle a exhorté les femmes victimes de violences à se rapprocher des associations engagées dans la lutte contre ce phénomène récurrent afin de bénéficier de leurs appuis.

Monsieur Ange Donatien BOCCO, CQ Hindé 2

Le chef quartier, Monsieur Ange Donatien BOCCO, quant à lui, a demandé à ses administrés notamment les femmes et les filles, de profiter de l’occasion pour faire des suggestions de lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles du 6ème arrondissement.
Il faut signaler que 03 quartiers du 6ème Arrondissement de Cotonou sont choisis cette année pour ces séances de sensibilisation. Il s’agit des quartiers de Ladji, Hindé 2 et Vossa.

Les officiels

Cet évènement a connu la présence d’autres acteurs dont: Madame Firmine KPADÉ/Juriste ; AHUITONON Flavienne/Commissaire Adjointe à AÏDJEDO ; Monsieur Clément AKPAKLA/ Psychologue ; Madame SOGLO Adèle Sèwa/Responsable des femmes à Hindé 2; Madame KINIGBE Jocelyne/Responsable de Centre de Promotion Sociale (Ste Cécile); Monsieur AFFO Patrice de la Maison de la Société Civile.

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Résoudre : *
18 × 26 =


Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite