RANÇONNEMENT: LA FIN DU CALVAIRE DÈS PARENTS D’ELEVES AU BÉNIN

 

Dans le cadre de la constitution des dossiers de candidature au certificat d’étude primaire(CEP),le ministre des enseignements maternel et primaire(MEMP)met en garde sur des cas de rançonnement dans des écoles primaires publiques et privées.Par le communiqué du 24 novembre 2021,karimou salimane invite les auteurs de ces manœuvres à y mettre fin rapidement.

 

Les frais règlementaires fixés par la note de service N°2667MEMP/DC/SGM/SP du 06 novembre 2017 s’élèvent au total à 1500francs CFA, à raison de 200 francs FCA pour le relevé de notes,500 francs CFA pour l’inscription et 800 francs CFA pour l’établissement de la carte scolaire.Malgré cet encadrement des frais, certaines écoles prennent de grosses sommes auprès des parents en violation flagrante de la note.

A en croire salimane kaminou, ministre des enseignements maternel et primaire, des écoles publiques et privées rançonnent impitoyablement les parents d’élèves en fixant de façon abusive et selon leur gré,les frais de constitution de dossier de candidature du CEP allant de trois mille francs voire de dix mille francs CFA.

Point n’est besoin de rappeler que ces manières de faire contrastent avec l’éthique et la morale professionnelles, a écrit le ministre.

Salimane kaminou invite les parents d’élèves à dénoncer qui excellent dans ces pratiques”dénuées de toute vertu” et qui sapent les efforts du gouvernement à leur amoindrir les charges.Les chefs de régions pédagogiques(CRP) et les conseillers pédagogiques (CP) sont inscrits pour suivre de près le processus de constitution de dossiers dans les écoles afin de mettre fin au rançonnement.

Soumeya Abassou 

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Résoudre : *
26 − 20 =


Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite