Lamine Ndiaye : rigueur et sérénité pour faire triompher Horoya

Le championnat de Ligue 1 Salam connait depuis quelques heures son équipe victorieuse. En attendant même la fin officielle de la saison, Horoya Ac se succède à lui-même. Et pour en arriver là, que de frayeurs. Mais pour le coach Lamine Ndiaye, la sérénité et la rigueur ont fait triompher le club.

11 Novembre 2019, le président de Horoya Ac, Soufiane Souaré, présentait le nouvel entraîneur du club. Lamine Ndiaye venait de parapher un contrat de 3 ans avec le club champion de Guinée et ses premiers mots en disaient longs sur son mode de fonctionnement. « … Naturellement, en travaillant à la tête de cette équipe, j’essaierai d’apporter toute mon expérience et mon savoir-faire… Vous savez la stratégie, c’est de voir d’abord les joueurs, de les évaluer pour ensuite se mettre à l’œuvre. Il y a une base de travail sur laquelle il faut essayer d’avancer au mieux… ». Ainsi lancée, la mission de Lamine Ndiaye a commencé à la tête de club de Matam dont les dirigeants sont exigeants en matière de résultat. Dans un environnement aussi compétitif que celui du football guinéen, le premier objectif de Lamine Ndiaye est de s’assurer de garder la première place du championnat local ce qui ouvre la voie aux compétitions africaines dans lesquelles le club est régulièrement présent depuis des années précédant son arrivée au club. Une bonne prestation en championnat était l’objectif de Lamine Ndiaye qui, avec son nouveau groupe et avec son mode de fonctionnement devait s’adapter. Près de deux ans après son arrivée, Lamine Ndiaye a connu des fortunes diverses dont les plus difficiles sont l’apprentissage qui continue pour Horoya en compétitions africaines. Sur le plan local, Horoya vient de décrocher un titre de plus avec Lamine Ndiaye comme guide. Un titre arraché grâce à la rigueur dans le travail et la sérénité d’un coach qui sait où il va.

La méthode Lamine Ndiaye
Le titre de champion de Guinée de la saison 2020-2021 a un caractère très spécial. Et pour cause, un début de saison catastrophique avec cinq matches sans victoires lors de cinq premières journées. Engagé en ce moment en compétitions africaines, Horoya se retrouvait à la quatorzième et dernière place du classement. Une position qui inquiétait dès lors tous ceux qui sont impliqués dans la vie du club de Matam. Non que le club restera à cette malheureuse dernière place mais le titre de champion de la saison était hypothéqué surtout que les adversaires de Horoya étaient prêts à tout pour l’arracher. Après l’élimination en ligue africaine des champions, Horoya s’est tourné vers la Ligue 1. Et c’est à ce niveau que la méthode Lamine Ndiaye a été mise en jeu. Déjà en compétition africaine, l’homme a imposé une rigueur qui est venue bousculer les vieilles habitudes au niveau des joueurs. Une discipline sans pareille enregistrée, et surtout au niveau du staff technique, chacun avait une tâche bien précise à exécuter ponctuée d’une évaluation sur place du coach Lamine Ndiaye. Et avec cette rigueur imposée dans le travail, le coach avait laissé entendre en ce moment là que le championnat est long, les adversaires de Horoya ont pris de l’avance et les nombreux matches en retard seront abordés avec les conséquences bien évidemment. Au nombre de celles-ci, avec l’accumulation des matches, les blessures, et sur le plan physique où les joueurs seront très éprouvés. Et pour y arriver, il fallait continuer par travailler avec rigueur et sérénité pour la suite de la compétition. Entre temps, il y a de nombreux cadres de l’équipe qui ont rejoint les sélections nationales ce qui a obligé Lamine Ndiaye à sortir du banc de touche de nouveaux joueurs qui ont valablement remplacés les titulaires.
Aujourd’hui, le grand honneur revient aux joueurs certes qui ont donné tout ce qu’il faut pour quitter la dernière place du championnat pour se retrouver champion avant même la fin officielle de la saison. Mais aussi, il faut souligner cette rigueur imposée par le coach Lamine Ndiaye qui, tout comme le président de Horoya Soufiane Souaré a gardé toute sa sérénité quand à l’issue heureuse du championnat pour le club pendant que beaucoup se posaient la question de savoir ce que devait devenir le club cette saison après un début difficile. Il faut juste comprendre la méthode Lamine Ndiaye qui, en expérimenté sait se baser sur le travail et sait avancer au mieux pour un résultat positif.

Christian ALLIKI

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Résoudre : *
21 − 8 =


Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite