Lybie: le fils de Kadhafi appelle à organiser, des élections parlementaires et à décaler la présidentielle

Saïf al-Islam Kadhafi sort de son silence pour la première fois après le report des élections prévues initialement le 24 décembre dernier. Le fils de l’ancien dictateur, Mouammar Kadhafi, s’adresse aux Libyens par le biais d’un communiqué diffusé le 27 janvier. Il annonce une initiative pour dénouer la situation bloquée depuis l’échec de l’organisation du double scrutin parlementaire et présidentiel. Saïf al-Islam appelle à organiser, d’abord et sans tarder, les élections parlementaires.

La confusion règne, aucune date pour les élections n’est, en effet, précisée. Le pays se dirige vers la destitution du gouvernement Dbeibah. C’est le moment choisi par Saïf al-Islam pour lancer sa proposition.

Il appelle à organiser rapidement des élections parlementaires pour « éviter des divisons supplémentaires et des nouvelles guerres », précise-t-il, mais aussi pour « respecter la volonté de deux millions et demi de Libyens » et également pour avancer sur la feuille de route, détaille le communiqué.

C’est le fait que la commission électorale n’ait pas annoncé la liste finale des candidats à la présidentielle qui a fait annuler le scrutin. La Commission a alors évoqué un cas de « force majeure » et cette situation est à ce jour inchangée.

Selon Saïf al-Islam, il faut, dans un premier temps, faire des élections législatives pour que le nouveau Parlement élu organise la présidentielle et installe un gouvernement légitime qui met fin aux périodes de transition.

Dans la classe politique libyenne, nombreux sont ceux qui partagent cet avis. La communauté internationale insiste cependant pour que les deux scrutins aient lieu au même moment.

Melv

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Résoudre : *
3 + 4 =


Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite