Traque contre les professionnelles du sexe : le préfet Alain Orounla a enfin échangé avec les concernés

 

Le mardi 23 novembre 2021 à Cotonou, le préfet du département du Littoral Alain Sourou Orounla a rencontré les travailleuses du sexe ( TS). Une rencontre qui a eu lieu suite à l’intervention du conseil national de lutte contre le sida.

Suite à la traque lancée contre les travailleuses de sexe, elles ont exprimé le voeu de rencontrer le préfet du Littoral, et finalement la rencontre eu lieu. Lors de cette importante séance entre organisations internationales, professionnelles du sexe et le préfet, les échanges ont porté sur la situation des TS.

Il faut noter que le préfet du Littoral avait lancé une traque contre les professionnelles du sexe et les maisons closes à Cotonou. Cette opération a permis de fermer bon nombre de ces lieux. Une chose qui avait poussé des travailleuses du sexe à émettre le souhait de rencontrer l’autorité préfectorale afin de lui rassurer qu’elles bénéficient souvent d’un suivi médical dans l’exercice de leur activité. Elles avaient voulu expliquer à Alain Orounla que la méthode adoptée ne serait pas la meilleure et qu’il fallait échanger en vue de mieux encadrer ce travail.

Aïchath SALOU

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Résoudre : *
32 ⁄ 16 =


Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite