Vodoun: quand le dieu Tolègba, en colère, agit et punit. Les conséquences sont dévastatrices

Chaque localité a sa divinité et chaque divinité a ses règles. Une fois celle-ci transgresser, elles agissent et punissent sévèrement les concernés. La punition peut de ce fait être fatale ou lourde

La divinité Tolègba au Bénin est considérée comme le dieu qui incarne la protection, la prospérité, la paix et la sûreté. Mais aussi un dieu de colère. Il est l’intermédiaire entre Dieu et les humains. Ainsi, ces adeptes lui confient des doléances et des prières afin qu’il les réalise dans leur vie. Mais en échange, ils lui donnent comme offrandes des sacrifices d’animaux, d’huile, de fruits ou de farine en guise de remerciement pour ces bienfaits dans leur vie. L’offrande donnée dépend de ce fait de la promesse faite au dieu lors de la demande de doléance. C’est donc un engagement qui strictement, doit être tenu. C’est de ce fait qu’un jour, un homme venu l’étranger apporta ses doléances au dieu Tolègba en échange d’un bœuf comme offrande.

Les faits remontent à belle lurette. Un homme venu de l’extérieur vint demander la miséricorde du dieu HOUNDOSSOU Tolègbad’Abomey afin qu’il réalise ses vœux. Quelques temps plus tard, ce qui nous ramène dans le temps présent, les vœux fuient exaucés. Il envoya donc à son ami une somme consistant à acheter le bœuf promis et à l’amener vers le fétiche vue que lui-même en personne n‘était plus au pays. L’ami exécuta donc et acheta le bœuf. Il alla vers le fétiche en compagnie de sept hommes. A huit, ils présentèrent le bœuf au fétiche en précisant que c’est l’offrande de tel. Mais chose étonnante, comme pour tromper le fétiche, ils rentrèrent avec le bœuf, le revendirent au vendeur et emporchèrent la somme. Ironie du sort, le dieu Tolègba voit tout. Des pensées à l’action, il voit tout. Énervé, il chatia de prime abord trois d’entre eux en leurs ôtant la vie. Ils en restaient cinq qui paniqués et ne voulant pas subir le même sort, ce sont précipités pour convoquer le Fâ. Ce dernier révéla qu’ils ont provoqué la colère du dieu Tolègba. Les cinq hommes se sont donc mis à faire des offrandes au dieuinvoquant ainsi son pardon. Les grands maîtres lui ont envoyé leurs prières et supplications en invoquant sa miséricorde. Hélas, il était déjà trop en colère pour faire marche arrière. Jugés impardonnables, il tua les cinq autres et pour prime, tua le vendeur de bœuf également. Ainsi fait,il buva leur sang en récompense à sa promesse à la place du bœuf. Les huit hommes ainsi que le vendeur ont fortement payé leur acte au prix de leur vie.

Donnez au dieu ce qui est au dieu. Même chez vous, ils voient et observent vos pensées et actes. Le dieu Tolègba est un dieu de protection. Mais quand on lui prend ce qui lui revient de droit, il passe outre de sa miséricorde et punit sévèrement. Il n’est donc plus à rappeler que défier un dieu peut être fatale.

Micelle Tindjilé

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Résoudre : *
24 + 7 =


Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite