Trop sur la tête du président de la CAF Ahmad Ahmad, une confirmation totale suite à son interpellation à Paris

Il y a quelques jours nous écrivions dans nos précédente parution, nous évoquions les nombreuses difficultés actuelles du président de la CAF Ahmad Ahmad.

Son interpellation ce jeudi 06 juin 2019 par la police française dans le cadre d’une enquête judiciaire est une suite logique de toutes les investigations menées à son sujet ces jours ci par difalmedias.

Après les révélations du journal espagnol Marca sur les soupçons d’abus de pouvoirs, de corruption et d’irrégularités financières à l’encontre de Ahmad Ahmad président de la CAF et des tensions nées après la final retour à polémique de la ligue des champions africaine entre l’espérance sportif de Tunis et le wydad de cassablanca, et la convocation d’urgence du comité exécutif de la CAF, notre média voyais clairement trop de chose qui pesait sur la tête de Ahmad Ahmad. Cela se confirme donc, et cette interpellation à Paris même si elle aboutit à un abandons de charge contre Ahmad, le coup est dure !
Dans la foulée la réaction de la FIFA au sujet de l’interpellation de Ahmad donne à réfléchir: « La FIFA est fermement résolut à éliminer toutes les formes de faute à tous les niveaux de football. Quiconque est reconnu coupable d’actes illicites ou illégaux n’a pas sa place dans le football. La FIFA est maintenant à l’abri des scandales qui ont terni sa réputation et cette même détermination devrais prévaloir dans les instances dirigeante telles que les confédérations« 

Tout un sens dans cette réaction de la FIFA avec un président Gianni Infantino réélu il y a quelques heures resolument engagé à combatre la mauvaise gestion de largent du football

KévinS

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite