CAF : La période de procédure au Tas a été défavorable à Antonio Souaré

La Confédération Africaine de Football a procédé ce vendredi 12 mars à Rabat au renouvèlement des membres de son comité exécutif. Le candidat Mamadou Antonio Souaré de la zone Ouest A n’a pu obtenir les suffrages nécessaires pour être élu.

Mamadou Antonio Souaré, au lendemain de sa première victoire au Tribunal Arbitral du Sport qui lui a donné le quitus pour participer aux élections à la Caf, a été devancé par le libérien Mustapha Ishola Radji. Les deux candidats étaient connus depuis le mois de janvier où leurs candidatures avaient été retenues. Pendant que le libérien Mustapha Radji avait toutes les voies tracées depuis la période là pour convaincre les votants jusqu’à la veille du scrutin, Mamadou Antonio Souaré devrait quant à lui attendre la même veille du scrutin pour obtenir son accord afin de prendre part au vote. En effet, la commission de gouvernance de la Caf avait dans un communiqué déclaré le candidat Antonio Souaré inéligible. Ce dernier a alors saisi le Tribunal Arbitral du Sport pour finalement obtenir gain de cause. Cette procédure au Tas a donc duré tout le temps qu’il faut et le verdict a été rendu la veille du scrutin. Du coup, Mamadou Antonio Souaré et toute l’équipe mise en place pour aller au contact des électeurs et soumettre son programme à l’appréciation de ces derniers sont restés inactifs dans l’attente de la décision du Tas. Une décision qui est d’ailleurs venue honorer Antonio Souaré et toute son équipe. Pendant que l’adversaire a disposé de plus de deux mois pour aller au contact des électeurs, le patron du football Guinéen n’a eu pour sa part que quelques heures et pourtant il a pu obtenir 17 voix. Malheureusement, l’adversaire qui était seul sur le terrain a réussi le coup parfait et surtout les électeurs qui n’avaient pas le choix que d’accorder leur suffrage au candidat qui a eu l’amabilité de leur présenter un programme pendant la période de campagne.

Le résultat de ce vote n’a d’ailleurs pas surpris nombre d’observateurs dans la mesure où un candidat qui se présente à une élection sans préalablement se faire connaître ne peut en aucun cas bénéficier des suffrages. Mamadou Antonio Souaré a d’ailleurs à la fin du vote félicité son adversaire Mustapha Radji et l’a rassuré de tout son soutien lui en sa qualité de président de la Zone A Ufoa.

A présent les élections à la Confédération Africaine de football terminée, Mamadou Antonio Souaré qui a vu son honneur renforcé avec la décision rendue par le Tribunal Arbitral du Sport va à présent rentrer à Conakry et s’occuper de l’assemblée générale élective de la Fédération Guinéenne de Football.

Christian ALLIKI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite