La Banque mondiale au Bénin

La Banque mondiale, qui appuie la stratégie de développement du Bénin, entend avant tout favoriser la croissance économique, améliorer la fourniture de services essentiels, la gouvernance et les capacités institutionnelles.

Le pays en bref

Bordé à l’ouest par le Togo, à l’est par le Nigéria et au nord par le Burkina Faso et le Niger, le Bénin comptait au moins 10,9 millions d’habitants en 2016. Le pays a entrepris des réformes économiques et structurelles importantes.

Situation politique

Le Bénin continue de bénéficier d’un régime démocratique et stable. Depuis la fin du régime marxiste-léniniste, en 1989, le pays a organisé six scrutins présidentiels, sept élections législatives et trois élections locales, qui se sont déroulés pacifiquement. L’élection présidentielle de mars 2016 s’est soldée par la victoire de Patrice Talon, un homme d’affaires multimillionnaire ayant fait fortune dans le coton. En décembre 2016, la nouvelle équipe au pouvoir a adopté le « Programme d’actions du gouvernement » (PAG), un plan de développement structuré autour de 45 projets phares visant à améliorer la productivité et les conditions de vie de la population.

La proposition du président Talon de réformer le modèle politique béninois a cependant été rejetée par le Parlement en avril 2017. Ces réformes prévoyaient notamment d’instituer un bureau général d’inspection indépendant, d’introduire un nouveau mode de nomination des membres de la Cour constitutionnelle, de simplifier les procédures de la Haute Cour de justice et de réorganiser le financement des partis politiques.

Bien que le climat sociopolitique reste globalement favorable et propice aux réformes, les autorités sont confrontées à de fortes attentes sur le plan économique et à des pressions pour réduire le chômage des jeunes, améliorer les conditions de vie, stimuler la croissance et renforcer les services publics.

Situation économique

L’économie béninoise dépend fortement du commerce informel de réexportation et de transit vers le Nigéria (qui représente environ 20 % du PIB) ainsi que de l’agriculture. Le secteur tertiaire dans son ensemble assure 50 % du PIB, la part de l’agriculture ressortant autour de 25 % du PIB et assurant entre 45 et 55 % des emplois. L’économie informelle représenterait 65 % de l’activité totale et concernerait plus de 90 % de la population active.

La croissance du PIB réel, qui était tombée à 2,1 % en 2016 sous l’effet de la baisse de la demande au Nigéria, s’est accélérée à 4 % en 2016 et 5,6 % en 2017, et devrait atteindre 6 % en 2018. La production de coton, qui représente entre 5 à 7 % du PIB et environ 27 % des exportations, est ressortie autour de 451 000 tonnes en 2016 (soit une hausse de 73 % par rapport à 2015), sachant que le gouvernement tablait sur une augmentation de 11 % pour 2017. La croissance de la production industrielle a progressé pour atteindre 7,2 % en 2017, contre 4,5 % en 2016. Ce secteur bénéficie des activités d’égrenage du coton, ainsi que du dynamisme du sous-secteur de la construction lié à la mise en œuvre d’un plan d’investissements publics. L’inflation est estimée à 0,6 % pour 2017, et devrait rester inférieure à l’objectif de 3 % fixé par l’Union économique et monétaire ouest-africaine en 2018. Compte tenu du déploiement du Programme d’actions du gouvernement, les estimations prévoyaient un déficit budgétaire (dons compris) de 7,9 % du PIB en 2017. Ce chiffre a été ramené à 6,1 % grâce au niveau élevé des recettes intérieures. Le déficit pourrait se réduire jusqu’à 4,1 % du PIB en 2018 puis à 1,9 % en 2019.

Situation sociale

En dépit de taux de croissance modérés depuis deux décennies (entre 4 et 5 % par an), la pauvreté tend à s’aggraver : le taux de pauvreté à l’échelle nationale, passé de 37,5 % en 2006 à 35,2 % en 2009, est ressorti à 36,2 % en 2011 et 40,1 % en 2015. Les ménages dirigés par une femme s’en sortent comparativement mieux (28 % sont pauvres, contre 38 % pour les ménages dirigés par un homme), même si les femmes sont pénalisées par un manque d’accès aux opportunités économiques et sous-représentées dans les postes à hautes responsabilités. Les secteurs de l’éducation et de la santé absorbent une part conséquente des dépenses publiques (en moyenne, 23 et 7 % respectivement). Ils doivent faire l’objet d’une répartition géographique des ressources plus équitable, ainsi que d’une gestion plus efficace.

Enjeux de développement

Le Bénin est exposé à différents chocs exogènes : les conditions météorologiques, les fluctuations des termes de l’échange (prix du coton et du pétrole) et la situation au Nigéria. Ce pays est en effet le premier partenaire commercial du Bénin et sa principale source d’activité économique, sachant que 80 % des importations béninoises sont destinées au voisin nigérian. La reprise de l’activité au Nigéria, officiellement sorti de la récession en septembre 2017, pourrait donc entraîner la croissance béninoise.

L’environnement des affaires reste médiocre malgré des progrès, ce qui continue de dissuader les investisseurs nationaux et internationaux. Les indicateurs sur la réglementation des affaires ont toutefois légèrement progressé en 2017, le Bénin ayant gagné 4 places dans le rapport Doing Business 2018, occupe le 151e rang.

S’il est parvenu à améliorer la création d’entreprise et le raccordement à l’électricité, le Bénin doit redoubler d’efforts sur le plan de l’accès au crédit et du paiement des impôts. En outre, il continue de faire face à des défis majeurs en matière de corruption, se classant au 85e rang sur 180 pays dans l’Indice de perception de la corruption de Transparency International (a) en 2017 (alors qu’il occupait le 83e rang en 2015).

Dernière mise à jour: 24 avr. 2018

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Résoudre : *
25 − 6 =


Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite