Football : Que faut-il réellement attendre de la mission conjointe Fifa-Caf à Conakry ?

Une mission conjointe de la Fifa et de la Caf séjourne à Conakry depuis ce lundi 21 Juin 2021. Selon le programme établi, les envoyés des deux instances internationales doivent commencer des consultations avec plusieurs acteurs du football guinéen dès ce mardi 22 Juin. Mais que faut-il réellement espérer de cette mission dans le contexte actuel ?

Le monde sportif guinéen est désormais tourné vers la mission conjointe Fifa-Caf qui est arrivée à Conakry avec pour objectif de s’enquérir de la situation qui prévaut à la Fédération Guinéenne de football dont le processus électoral se trouve dans l’impasse. Si l’on se réfère au programme établi dans le cadre de cette descente et surtout les personnalités à rencontrer, l’on se pose plusieurs questions quand à l’issue à trouver à cette crise qui a porté un coup d’arrêt à la discipline en Guinée.

Des personnes à rencontrer
La mission a prévu rencontrer une pléiade de personnalités impliquées dans le football en Guinée. Du Ministre en charge des sports, passant par le Comité Exécutif, les membres de la commission électorale, celle de la commission de recours, le président de l’As Kaloum, le premier Vice Président etc.. et autres personnes ressources, ils passeront tous devant la délégation afin de dire chacun en ce qui le concerne sa position et son implication dans la situation actuelle du football. Dans cette liste de personnalités à rencontrer figure le président de l’As Kaloum ce qui suscite plusieurs interrogations. Ils sont nombreux ces présidents de clubs de football en Guinée, mais le fait d’avoir cité individuellement le président de l’As Kaloum veut simplement dire que ce dernier a son mot à dire. Loin d’être un honneur qui est fait au président de l’As Kaloum, il convient de rappeler tout simplement que la mission Fifa-Caf veut coûte que coûte l’écouter de vives voix après que ce dernier a révélé lui-même être l’auteur des courriers de dénonciations adressés à la Fifa.
Il sera donc comme au tribunal et son audition sera très suivie. Considéré comme l’un de ceux qui ont provoqué la crise qui a bien évidemment conduit à l’impasse actuelle, le Président de l’As Kaloum aura l’opportunité d’apporter des éclaircissements sur ces dénonciations. Toute absence de preuve ou toute confusion pourraient le discréditer et la conclusion sera tirer comme une simple cabale de sa part pour détruire un groupe. A l’instar du président de l’As Kaloum, les autres personnalités à rencontrer seront également au cœur du débat et chacun devra apporter sa part de contribution pour une issue favorable à cette crise. Mais reste à savoir si cette mission de la Fifa-Caf saura ramener la stabilité dans cette famille du football guinéen ?

Un si vaste océan
Le football guinéen est comme un vaste océan avec tout un monde qui se comporte en fonction de sa position et surtout de ces moyens. Il n’est plus un secret pour personne que tout ce qui se passe actuellement au sein de cette famille aurait pu être évité si les intérêts égoïstes et personnels étaient mis de côté au profit de ce football qui commençait par renaître de ses cendres après les années antérieures peu reluisantes. Un football dans lequel il faut combattre à tout prix celui qui prend les meilleures initiatives, celui qui accorde toute son énergie et ce qui est plus surprenant, un monde dans lequel on oppose deux ou plusieurs personnes pourtant mécènes et qui mettent leurs moyens pour accompagner ce même football.
Cette hypocrisie et cette jalousie sont les principaux détonateurs de cette crise qui malheureusement n’a pu trouver de solution et c’est une mission de la Fifa et de la Caf qui en vient discuter avec les mêmes acteurs. Loin de douter de l’issue de cette mission, il faut juste faire comprendre que si réellement les acteurs du football guinéen veulent trouver une issue favorable, c’est le moment de laisser de côté les intérêts égoïstes et individuels et en face de la mission conjointe Fifa-Caf, parler d’une même voix et afficher une volonté de chercher le meilleur. Si cette volonté est clairement affichée devant les envoyés de la Fifa et de la Caf, ces derniers partiront de Conakry avec une satisfaction et en feront un rapport adéquat. Dans le cas contraire, il faut tout simplement s’attendre à la mise en place d’un comité de normalisation et cela ne fera que briser davantage cette dynamique observée depuis quelques années.
Pour repartir de Conakry, la mission conjointe Fifa-Caf aura à entendre assez de choses à divers niveaux mais c’est à la famille du football guinéen de démontrer tout d’abord que le football appartient en premier à la Guinée et les Guinéens malgré leurs divergences parleront d’une même voix afin de sauver cette discipline.

Christian ALLIKI

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Résoudre : *
27 − 9 =


Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite