Les 11 victimes africaines de la chambre de jugement de la Commission d’Éthique de la FIFA

Nous étions Exactement le 8 Décembre 2016 lorsque la chambre de jugement de la Commission d’Éthique de la FIFA, présidée par HansJoachim Eckert, a suspendu M. Kirsten Nematandani, ancien président de la Fédération Sud-Africaine de Football (SAFA), M. Jonathan Musavengana, ancien officiel de la Fédération de Football du Zimbabwe (ZIFA), et M. Banna Tchanile, ancien sélectionneur de l’équipe nationale du Togo, de toute activité liée au football (administrative, sportive ou autre) aux niveaux national et international.

Les trois cas pour lesquels une décision a été rendue concernaient des matches amicaux disputés en Afrique du Sud en 2010 ainsi que des cas sur lesquels la chambre de jugement avait statué en 2015 et mars 2016.

Le 27 Février 2017 , La même chambre de jugement de la Commission d’Éthique indépendante, présidée par Hans-Joachim Eckert, a décidé de suspendre l’ancien officiel nigérian Amos Adamu de toute activité liée au football aux niveaux national et international pour une durée de deux ans.

la chambre de jugement a déterminé, qu’à travers son implication dans l’organisation d’un événement en 2010 alors qu’il était à l’époque membre du Comité Exécutif de la FIFA, M. Adamu s’est rendu coupable de violations de l’art. 13 (Règles de conduite générales), de l’art. 15 (Loyauté) et de l’art. 19 (Conflits d’intérêts) du Code d’éthique de la FIFA.

Le 10 août 2018 ,La chambre de jugement de la Commission d’Éthique indépendante a suspendu M. Kalusha Bwalya, membre du comité exécutif de la Confédération Africaine de Football (CAF), pour une durée de deux ans de toute activité liée au football (administrative, sportive ou autre) aux niveaux national et international.

l’enquête concernant M. Bwalya portait principalement sur des avantages reçus de la part de M. Bin Hammam.

le 30 octobre 2018 la chambre de jugement de la Commission d’Éthique indépendante a suspendu à vie M. Kwesi Nyantakyi, ancien président de la Fédération Ghanéenne de Football, de toute activité liée au football (administrative, sportive ou autre) aux niveaux national et international.

M. Nyantakyi a été reconnu coupable de violation des art. 19 (Conflits d’intérêts), 21 (Corruption) et 22 (Commission) du Code d’éthique de la FIFA, édition 2012. Il a par conséquent été suspendu à vie de toute activité liée au football (administrative, sportive ou autre) aux niveaux national et international.

Le 29 novembre 2018 La chambre de jugement de la Commission d’Éthique indépendante a suspendu M. Manuel Dêndê – ancien président de la Fédération de Football de São-Tomé-et-Príncipe – pour une durée de quatre ans de toute activité liée au football (administrative, sportive ou autre) aux niveaux national et international.

M. Dêndê a été reconnu coupable de violation des art. 20 (Acceptation et distribution de cadeaux ou autres avantages) et 21 (Corruption) du Code d’éthique de la FIFA, édition 2012. Il est par conséquent suspendu pour une durée de quatre ans de toute activité liée au football (administrative, sportive ou autre) aux niveaux national et international.

Le 18 décembre 2018 la chambre de jugement de la Commission d’Éthique indépendante a suspendu M. Seedy Kinteh, ancien président de la Fédération Gambienne de Football, pour une durée de quatre ans de toute activité liée au football (administrative, sportive ou autre) aux niveaux national et international.

Dans sa décision, la chambre de jugement a déclaré M. Kinteh coupable d’infraction aux articles 20 (Acceptation et distribution de cadeaux et autres avantages) et 21 (Corruption) du Code d’éthique de la FIFA (édition 2012). Il est par conséquent suspendu pour une durée de quatre ans de toute activité liée au football (administrative, sportive ou autre) aux niveaux national et international.

Le 24 Janvier 2019 la chambre de jugement de la Commission d’Éthique a reconnu M. Ibrahim Chaibou, un ancien arbitre international, coupable de violation du Code d’éthique de la FIFA pour avoir accepté des pots-de-vin.
Il est par conséquent suspendu à vie de toute activité liée au football (administrative, sportive ou autre) aux niveaux national et international.

Le 26 février 2019, la chambre de jugement de la Commission d’Éthique a reconnu M. Oden Charles Mbaga, arbitre affilié à la Fédération Tanzanienne de Football, coupable de violation du Code d’éthique de la FIFA pour avoir accepté des pots-de-vin.

L’enquête à l’encontre de M. Mbaga a été ouverte le 11 juillet 2018. Dans sa décision, la chambre de jugement de la Commission d’Éthique de la FIFA a établi que M. Mbaga avait enfreint l’art. 9 (Corruption) de l’édition 2009 du Code d’éthique de la FIFA, et l’a ainsi suspendu à vie de toute activité liée au football (administrative, sportive ou autre) aux niveaux national et international.

Le 27 février 2019, la chambre de jugement de la Commission d’Éthique a reconnu M. Boniface Mwamelo, ancien trésorier et vice-président de la Fédération Zambienne de Football, coupable de violation du Code d’éthique de la FIFA pour avoir accepté des pots-de-vin.

L’enquête à l’encontre de M. Mwamelo a été ouverte le 18 octobre 2017. Dans sa décision, la chambre de jugement a établi que M Mwamelo avait enfreint l’art. 11 (Corruption) de l’édition 2009 du Code d’éthique de la FIFA, et l’a ainsi suspendu à vie de toute activité liée au football (administrative, sportive ou autre) aux niveaux national et international.

De 2016 à 2019 , ils sont 11 africains à avoir subi des sanctions de la chambre de jugement de la Commission d’Éthique de la FIFA, et nous sommes convaincus que d’autres africains paierons les frais de de leur gourmandises , incapables de se retenir devant l’argent.

Source: Afrikafoot

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite