Règlement de la crise au sein de l’As Police: Le Président Mathurin de CHACUS prend le dossier en mains et mettra un comité en place

Depuis quelques années, le bureau dirigeant de l’As Police est confronté à un problème de texte et de renouvellement de son bureau. A cet effet, une Assemblée générale élective a eu lieu samedi dernier, mettant en place, un autre bureau de 13 membres. Quelques membres de l’ancien bureau saisissent la FBF car disent-ils, n’être associés au processus de renouvellement comme prévu. Ceux qui sont élus estiment qu’ils ont fait les élections dans la légalité.

Pour éviter la crise au sein de l’As Police, la FBF invite les deux parties autour de la table de négociation afin de trouver une issue heureuse. Le Comité exécutif de la Fédération béninoise de football (Fbf), avec à sa tête le président Mathurin de CHACUS, a reçu, ce mercredi 12 février 2020, les deux ailes de l’As Police. Mathurin de CHACUS s’est exprimé à coeur ouvert, les échanges ont été houleux parfois, le président a mis alors une dose d’humour en rappelant aux acteurs que même au plus haut niveau, dans les institutions, le football suscite beaucoup de passion. Mathurin de Chacus a laissé entendre qu’il n’est pas président de la FBF pour gérer des crises. Il souhaite donc zéro crise et invite les uns et les autres à se concentrer sur le jeu. “Que ceux qui aiment leur club restent ensemble pour mobiliser les sponsors afin de payer les salaires et autres. Que les gens travaillent pour le rayonnement de nos équipes plutôt que pour les crises”, avant de renchérir: «Nous avons déjà géré deux crises. La crise des Requins et d’AS Tonnerre. Et je suis fier de mes collaborateurs.» Le président de la FBF rappelle aux uns et autres qu’il n’est pas là pour supporter Paul ou Pierre, avant de rassurer: «Nous allons trouver tous ensemble une solution pour la situation que l’As Police vit.»
Avec un ton paternel, il invite les protagonistes au calme: «Je vous demande de vous mettre au-dessus de la mêlée», a-t-il dit, tout en les exhortant à aller en Assemblée générale plutôt pour la création de la Société anonyme, comme c’est désormais prévu. “Profitons de la volonté politique affichée pour aller vers les sociétés. Renflouons les caisses de nos équipes, c’est mieux que les crises”, argumente-t-il. Toutefois, le président de la Fédération décide de la mise en place d’un Comité dont il sera lui-même le président afin qu’une solution idoine soit vite trouvée pour le bonheur de la famille footballistique policière.

*La Direction de la Communication*

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Résoudre : *
24 ⁄ 8 =


Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite