Présentation de modèles d’entreprises sportives retenues par le gouvernement

Présentation de modèles d’entreprises sportives retenues par le gouvernemen

le Ministre des Sports expose le “modèle des Sociétés sportives”

Le modèle d’entreprise de sport retenu par le gouvernement est désormais connu de tous les opérateurs économiques du secteur. Il s’agit de la société anonyme sportive professionnelle optée par l’État dont le modèle a été présenté aux opérateurs économiques opérant dans le football béninois. L’échange a eu lieu ce lundi 31 Août 2020 à l’hôtel Novotel de Cotonou.

C’est un pas important franchi par le Bénin dans le développement du sport. La réforme de création de société sportive va permettre la création de richesse et le développement du sport au Bénin. Dans sa présentation, le ministre a exposé les trois modèles existants à savoir l’entreprise unipersonnelle sportive à responsabilité limitée, la société anonyme à objet sportif et La société anonyme sportive professionnelle.

Après cet exposé, Oswald Homéky a soumis aux convives le modèle retenu par le gouvernement. Il s’agit de la société anonyme sportive professionnelle. Les entreprises seront invitées à créer des sociétés sportives qui vont, à travers des signatures de conventions avec les associations sportives détentrices du récépissé d’enregistrement, opérer la partie professionnelle de ces associations. Cette forme va permet d’opérer le projet comme un business contrairement au principe non lucratif des associations de la loi 1901. Par cette convention, l’entreprise exploite tous les attributs de l’association sportive et opère les clubs professionnels. En contrepartie, l’entreprise va financer la partie amateur, c’est-à-dire, les catégories d’âge, le sport féminin, etc.

Le choix de ce modèle, c’est-à-dire génère beaucoup d’avantages pour notre football selon l’autorité ministérielle car la société anonyme sportive professionnelle sera une unité distincte de l’entreprise qui opère la partie professionnelle. ‹‹L’entreprise pourra construire et développer un projet sportif avec un budget y afférent. Joueurs et encadreurs techniques recevront régulièrement leurs salaires. Ce qui va conduire les clubs à se professionnaliser. Il y aura une forte animation des ligues professionnelles, des championnats amateurs et du sport féminin. Ainsi, les entreprises pourront avoir une meilleure visibilité.›› a expliqué le ministre.

PFC-DCOM/MSp

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Résoudre : *
20 − 14 =


Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite