Bénin-GTFJPS( Antenne Bénin) : Atelier de validation du document d’analyse genre des élections législatives d’avril 2019

La Maison des Médias de Cotonou a servi de cadre le vendredi 15 Novembre 2019 pour l’atelier de << validation du document d’analyse genre des élections législatives d’avril 2019>>. Cet atelier a été organisé par la section béninoise du Groupe de Travail Femmes Jeunes Paix et Sécurité en Afrique de l’Ouest et du Sahel (GTFJPS-AOS) avec l’appui financier du bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (ONUWAS) et ONU Femmes.

La présidente de la plateforme électorale et la présidente du GTFJPS-AOS antenne Bénin

Dans son mot d’ouverture la présidente du Groupe de Travail,madame Blandine SINTONDJI YAYA a présenté la mission et les activités menées par le groupe depuis Août 2016(date de son installation au Bénin) à savoir:
-le renforcement des capacités des OSC sur les résolutions 1325, 2242 et 2250 des Nations Unies ;                                                        -la formation des conseillères communales du Bénin sur la gestion des conflits notamment les techniques de médiations,
– la formation des femmes syndicalistes sur les résolutions 1325 et 2242,
-la formation des femmes militaires à Cotonou et à Parakou sur les résolutions 1325, 2242 et les techniques de plaidoyer,
-la formation des moniteurs électoraux et post électoraux,
-la formation des E-moniteurs de veille électorale et post électorale etc.
Aussi a t-elle rappelé que la dernière activité est l’évaluation et la capitalisation du Projet Femmes et Jeunes dans les processus électoraux en Afrique de l’Ouest et dans le Sahel
Elle a enfin remercié les partenaires techniques et financiers (PNUD,
UNOWAS et ONU Femmes) pour leurs divers appuis.

Invitée à cet atelier, la Présidente de la plateforme électorale des OSC, Madame Fatouma BATOKO ZOSSOU après avoir présenté la configuration technique et le mode de fonctionnement de la plateforme , a aussi fait le briefing des activités menées à ce jour. Par ailleurs,avec des chiffres probants, elle a souligné le faible taux de la participation des femmes aux dernières élections législatives en tant qu’observateurs électoraux, et ceci par crainte de violence qui pourraient émailler le bon déroulement des votes. Elle a remercié les membres de la plateforme dont REPSFECO Bénin et RIFONGA.

La représentante du PNUD, Madame Joséphine KANNAKIN n’a pas manqué de réitérer aux membres de la plateforme, la disponibilité de son institution à les accompagner dans la mise en œuvre de leurs objectifs.

Achille PADONOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite