Déjà présent au Maroc: Tous ensembles, de cœur avec Horoya AC

Le seul représentant de l’Afrique noire dans le carré d’as de la Coupe de la Confédération a rallié dans la journée de ce jeudi 8 Octobre 2020, le Royaume Chérifien. La délégation de Horoya y passera quelques jours de stage avant la demi-finale qui l’opposera à Pyramids Fc d’Egypte le 20 Octobre. C’est le moment d’accompagner l’équipe des pensées positives et des prières.

Une importante étape vient d’être franchie par le club guinéen de Horoya qui a posé ses valises au Maroc. Un ouf de soulagement pour cette équipe qui attendait ce moment il y a très longtemps en raison de la crise sanitaire qui a fait reporter à deux reprises les demi-finales qui auront lieu en Final 4 au Maroc sur décision de la Confédération Africaine de Football. Malgré toutes les garanties données par la Caf, structure organisatrice de la compétition ainsi que le pays d’accueil, il urge que chacun des membres de la délégation se rappelle que la principale cause de ces nombreux reports est la pandémie qui a mis le monde entier à l’arrêt. En effet, comme dans tous les autres pays le Covid 19 continue malheureusement au Maroc et le respect des mesures prises par la Caf et le pays d’accueil doivent être de mise afin de se préserver et de préserver les autres pendant toute la période du stage. La bonne conduite et le respect strict des prescriptions des autorités du pays d’accueil éviteront à coup sur la propagation de cette maladie. Et comme des soldats envoyés sur un champ de bataille tous ceux qui à distance doivent s’unir en prières et avoir des intentions positives afin d’accompagner nos héros.

Etre de cœur avec Horoya

Voilà le moment tant souhaité par tous ceux qui portent dans leur cœur Horoya. De Conakry, en passant par Dakar, Bamako, Abidjan, Ouaga, Cotonou, Lomé, Brazzaville, Yaoundé, Libreville et autres, nombreuses sont ces personnes qui accompagnent tout le temps le champion guinéen. Mais en raison de la pandémie et pour éviter un plus grand nombre d’accompagnateurs, les responsables de Horoya ont tout naturellement décidé de réduire l’effectif de la délégation. Cela ne devrait absolument pas être une frustration car il faut s’adapter à la réalité de l’heure. C’est le moment d’avoir les idées positives et surtout s’unir en prières pour la délégation sur place au Maroc. Prières dans le premier but de demander une bonne santé à toute la délégation afin qu’elle soit épargnée par le Covid 19. Ensuite prier pour une meilleure préparation et après une meilleure prestation pendant la demi-finale et la dernière prière est d’atteindre notre objectif.

Objectif : le trophée

Quelle équipe ne rêve pas de jouer une finale et de remporter le trophée mis en jeu ? En tout cas pas Horoya. Les protégés du coach Lamine N’Diaye sont à un pas d’une finale historique et l’occasion n’est pas à rater. Les joueurs en sont conscients et chacun est désormais apte à apporter sa contribution à la réalisation de ce rêve très cher au propriétaire du club, Mamadou Antonio Souaré. Ce dernier qui, dès les premiers matchs de poules quand Horoya avait été reversé en Coupe Caf a laissé entendre que l’équipe va jouer et remporter la coupe Caf. Il faut y croire comme le Président Antonio Souaré. Horoya doit lancer un signal fort comme le dit souvent le Président du Club Soufiane Souaré. Et ce signal passe par un bon tournoi au Maroc.

Voilà Horoya déjà sur le champ de bataille. Le seul représentant de l’Afrique Noire dans le carré d’as de la Coupe de la Confédération et même de la Ligue africaine des champions. Ce n’est plus une affaire du football guinéen mais de toute l’Afrique au Sud du Sahara qui aujourd’hui se réjouit de voir le club de Matam à cette étape de la compétition bousculant ainsi la hiérarchie imposée par les clubs magrébins sur le football africain.

Le trophée est à portée de main et il faut juste y croire. Il faut passer l’étape de la demi-finale, préparez et jouer la finale et ensuite rentrer avec le trophée. Horoya sait le faire en portant le maillot dans la fierté et en le mouillant pour la victoire.

Christian ALLIKI

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Résoudre : *
10 × 27 =


Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite