Saint Kizito, martyr à 13 ans, fêté le 3 juin

Il est le plus jeune du groupe des 22 martyrs de l’Ouganda, béatifiés par Benoît XV le 6 juin 1920 et canonisés par Paul VI le 18 octobre 1964 à Rome.

Kizito, né en 1873 en Ouganda, est devenu page à la cour du Roi Mwanga. Joseph Mukassa, le chef des pages, avait reçu l’enseignement des missionnaires Pères Blancs, le Père Lourdel et le Père Livinhac. C’est lui qui enseigna le Christ aux pages, en cachette. Kizito fut l’un d’eux.

Ayant découvert cet enseignement secret, le Roi Mwanga, devenu farouchement hostile aux chrétiens, fit brûler vif Joseph Mukassa en 1886. Après sa mort de nombreux catéchumènes, dont Kizito, demandèrent le baptème. Le jeune Kizito voulait en tout ressembler au Christ. Le 3 Juin 1886, le roi le fit brûler vif avec d’autres chrétiens. Kizito avait 13 ans. Avant de disparaître dans les flammes, il récita le Notre Père, repris par les autres condamnés à mourir dans le feu. ‘Au revoir mes amis, nous sommes sur le bon chemin’ furent ses dernières paroles.

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Résoudre : *
16 × 1 =


Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite