Maltraitance des enfants : L’activiste Rolande Sahgui se prononce.

La présidente de L'ONG,la Bonne Éducation à la Base,condamne les violences que subissent les enfants dans nos sociétés.Dans une déclaration faite ,l'activiste se dit choquer de constater que Tuteurs et tutrices assomment les enfants sans pitié.

Voici ici l’intégralité de son message.

COMBATTRE LA MALTRAITANCE DES ENFANTS AU BENIN

——————–
✍️ _Rolande Sahgui, _Activiste sociale engagée pour la cause des enfants_

La maltraitance des enfants est un phénomène qui date depuis plusieurs années. Malgré les luttes inlassables et les combats, elle demeure toujours. À la sensibilisation, elle oppose résistance et se positionne tel un fait du quotidien. Et tout ceci sous nos regards complices.

Par affinité et par peur de dénoncer ces actes horribles vis-à-vis des enfants innocents sans défense, plusieurs d’entre nous se rendent coupables.

Un orphelin à l’âge de six ans a été victime d’une maltraitance de la part de sa marâtre dans la commune d’Abomey-Calavi. Les faits qui ont éberlués et coupés le souffle à plus d’un sont devenus viraux sur la toile. A Womey au quartier Yénadjro où l’horrible acte s’est produit, les populations n’avaient de mots que d’indignation.

Privé de sa faculté de parler depuis sa naissance, cet orphelin subissait ces atrocités depuis deux (02) mois au moins. Par chance ou par miracle et que sais-je encore, Dieu dans sa bonté infinie a rendu justice à cet enfant. La ”méchante marâtre” a été arrêtée. L’enfant est sous traitement médical grâce à la réactivité du gouvernement béninois.

Comme ce petit enfant, de milliers d’autres enfants du Bénin, du Nord au Sud et de l’Ouest à l’Est subissent ces mêmes choses et sous différentes formes au quotidien. Des traitements inhumains et dégradants ; des abominations de tous genres ; la cruauté et des comportements malsains de certaines personnes sans scrupules ; les violences et leurs corollaires s’abattent sur les enfants. Ces faits d’une rare ignominie se passent dans nos communautés, dans notre voisinage et parfois même sous nos nez à domicile sans que personne ne bouge le petit doigt pour apporter assistance aux enfants victimes. Parfois, personne ne s’en rend compte ou parfois les gens ignorent comment la vie est devenue pour ces petits enfants un fardeau.

Les actes de maltraitance entrainent un retard dans la croissance de l’enfant; une déshumanisation de son être; un repli sur lui-même; des dommages psychologiques et une méfiance. Maltraité, l’enfant sera privé de son épanouissement à cause de la rancœur qu’il porte en lui et risque de devenir un cas social.

Dans la position qui est la mienne, cette situation de maltraitance m’est parvenue et je ne pouvais rester les bras croisés sans agir. Rester muette et faire comme si rien ne c’était passé serait un crime contre ma conscience. C’est Pourquoi, après la vague d’indignation, l’ONG La Bonne Éducation de Base ” BEB” et moi-même travaillons déjà pour apporter un soutien au ”petit Emmanuel” qui vit des moments difficiles.

J’en appelle à tous, sans exception aucune, à une prise de conscience collective concernant nos enfants. Car, les actes de maltraitance sur les enfants sont là et bien visibles. Une situation grave qui risque de faire encore plus de dégâts si chacun ne joue pas sa partition en dénonçant et en apportant une aide conséquente aux enfants victimes.

N’hésitez pas à dénoncer ces faits qui nuisent aux enfants auprès des services agréés et des autorités habilitées. Faites nous savoir, nous organisations de la société civile, le plus tôt possible. La vie de nos enfants en dépend.

Femmes, hommes, jeunes, soyons tous responsables. Ce combat est le nôtre! L’enfant est le père de l’homme, disait l’auteur.

Serge HINNOU

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Résoudre : *
19 − 11 =


Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite