Election FEBERUGBY : Il n’y a que la vérité qui fâche

Manifestement, les experts en élections truquées le sont également en déclaration bien saucée de mensonges et tromperie.
Remettons les INTOX de DAHITO et compagnie dans leurs VRAIS BOX

À la veille de l’Assemblée Générale Élective, les mensonges, fakenews, interprétations tendancieuses se multiplient car le Roi du VOLECTORAL a plus d’un tour dans son sac. Inutile de rappeler que les intoxications ne sont pas seulement alimentaires….

SCANDALE DÉMOCRATIQUE ! C’est le qualificatif qu’il convient d’octroyer à ce qui se passe en ce moment à la Fédération Béninoise de Rugby. Après 4ans de gestion fallacieuse, le président DAHITO, n’aura accompli pour seul exploit que l’organisation d’élections truquées car son bilan témoigne de son manque d’ambitions, son ignorance totale de l’Ovalie dont il ne s’en cache pas.
L’article 138 du règlement intérieur stipule que peut être considéré comme désaffiliée, toute association qui <<ne participe pas aux compétitions statutaires de la FE.BE.RUGBY
pendant quatre (04) saisons sportives consécutives>>. Juste après on peut lire que même en cas de fautes exceptionnellement graves, l’exclusion nécessite :
a- Rapport d’enquête de la CFSQRD;
b- Notification trente (30) jours à l’avance à l’Association concernée de la
date de la tenue de l’Assemblée Générale devant éventuellement
prononcer son exclusion ;
c- Audition par l’Assemblée Générale de l’Association concernée.
Les experts en élections truquées, veulent absolument contrôler les votes, d’où l’idée d’activer la clause parlant du vote par procuration. Mais cette fois, le choix n’est pas donné aux clubs qui comme l’ordonne la lettre de convocation à l’AGE (courrier émis le 08 septembre 2020 par DAHITO Faustin, président FEBERUGBY) doivent envoyer 2/3 délégués, l’un détenteur de la procuration du 3ème délégué sommé d’être absent. La crise sanitaire actuelle est accusée à tord d’être l’incitatrice de cette décision. A Dieu le vote libre, anonyme et sans contrainte.
Voici pour vous un petit échantillon des margouilles suffisamment révélatrices d’un état d’esprit malsain et inquiétant de DAHITO et compagnie.
Le Rugby béninois se retrouve dans une crise qui aurait pu être évitée si les choses se faisaient selon le règlement intérieur de la FEBERUGBY. Tout porte à croire que le tout puissant président se croirait protégé par des mains invisibles, un sentiment qui pousse ce dernier à multiplier les infractions au règlement. C’est donc dans l’esprit de rétablir la légalité dans ce capharnaüm que le club des Hirondelles à saisi après le CNAS-Bénin resté muet, le Tribunal de Première Instance de Cotonou. Après l’ouverture du procès ce mardi 25 septembre, faute de documentation nécessaire, l’avocat dépêché par Mr DAHITO dans la précipitation a demandé que lui soit accordé un délai, requête qui fut acceptée. La comparution prévue pour le 19 octobre prochain est porteuse de justice pour Serge AHOUANSOU, vice-président d’Hirondelle qui reprenait cette citation de Martin Luther King <<Une injustice commise quelque part est une menace pour la justice dans le monde entier >>.

#difalmedias

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Résoudre : *
26 − 19 =


Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite